Le labrador n'est pas un chien de salon, il déteste la solitude et, livré à lui-même toute la journée il sera pris d'une folie destructrice voir même enclin à la fugue.

cc1.jpg (29451 octets)

cc2.jpg (16687 octets)



C'est un véritable glouton, il ne refusera jamais un supplément de ration, il faut donc surveiller attentivement les doses et adapter la quantité de nourriture à la morphologie du chien. Ne jamais lui donner à manger autour de la table, nourrissez le uniquement à heure régulière et avec un aliment adapté.
 

Depuis quelques années le labrador est un chien à la mode, ce qui a malheureusement entraîné des dérives.
En effet, certains éleveurs aussi bien amateurs que professionnels produisent en dépit du bon sens, privilégiant le gain au dépend de la qualité.
 

 

Amateurs ou professionnels la passion doit dominer.

Éviter les élevages qui produisent plusieurs races différentes et fabriquent des chiots en grande quantité. 

Visitez plusieurs élevages et n'hésitez pas à faire de longues distances pour sélectionner celui qui vous plaira.

Les locaux doivent être propres, les chiens et les chiots calmes sans crainte ni agressivité et visiblement bien soignés.



Ils doivent être de bonne lignée et en accord avec le standard, pour cela l'éleveur aura dû les faire confirmer auprès d'un juge lors d'une exposition.
La radiographie des hanches et le dépistage de la tare oculaire doivent être effectués.
Vérifiez que les certificats correspondent bien au chien que l'on vous présente.
cc3.jpg (16049 octets)

cc4.jpg (42819 octets)



Choisir un chiot vif, gai, les selles doivent être solides (sans diarrhée), en accord avec le caractère que vous recherchez.
En fait, ne vous pressez pas, visitez, comparez et choisissez le chiot avec lequel vous allez passer les dix prochaines années.

Nouvelle page 1

Copyright 2008 © © Alain FERROUL alain@ferroul.fr